jeudi 9 février 2017

Le harcèlement au travail : les natures et les effets

Le harcèlement au travail est un comportement orienté vers un individu ou groupe d'individus, qui a pour effet de créer un environnement intimidant, menaçant, humiliant ou déraisonnable pour la victime.

Comment reconnaître comportement harcelant ?

Pouvant être subtile ou manifeste, le harcèlement au travail comprend des commentaires et gestes importuns, l'affichage d’objets offensant, les insultes à la race d'une personne, au sexe, au handicap ou à l'orientation sexuelle. De même, le comportement violent ou menaçant, les questions indiscrètes concernant la vie personnelle d'une personne, la communication offensive (messages électroniques, appels téléphoniques), l'exclusion des interactions normales de travail, les commentaires ou les évaluations de rendement au travail  injustifiés ainsi que les commentaires désobligeants, font partie de la longue liste des comportements de l’ordre du harcèlement au travail.

Il est important de se rappeler, toutefois, que le harcèlement au travail ne comprend pas les évaluations négatives de la performance au travail d'un employé, si elles sont transmises d'une manière appropriée. Un comportement de harcèlement n'a pas à être répété sur une longue période de temps pour être considéré comme du harcèlement. Dans certains cas, une seule instance d'un comportement est qualifiée d’inacceptable.

Les effets du harcèlement

Au-delà des effets sur la victime, le harcèlement au travail peut être coûteux pour l'employeur. Un milieu de travail où la culture du harcèlement est autorisée à se développer, va souffrir à la fois en termes de productivité et de moral du personnel. L'augmentation de l'absentéisme, la maladie, les erreurs et les blessures sont susceptibles d'être constatés. Le roulement du personnel peut être plus fréquent et la gestion du temps se verra modifiée à l'enquête sur les plaintes de harcèlement. Cette procédure peut être coûteuse en raison des frais juridiques encourus.

La responsabilité de l'employeur


Selon la loi, il est de la responsabilité de l'employeur de garantir un environnement de travail sécuritaire pour les employés. En plus d'agir de façon appropriée par rapport à eux-mêmes, les employeurs peuvent également être tenus responsables s'ils ne prennent pas des mesures pour régler les problèmes de harcèlement au travail entre leurs employés. Il n'est pas considéré comme un élément de défense pour un employeur de prétendre qu'il ne tolère pas le harcèlement au travail. 

Les employeurs devraient avoir une politique de lutte contre le harcèlement définie, mise en place et communiquée à l'ensemble du personnel. Les employés doivent être au courant des mesures auxquelles ils peuvent prendre s'ils se sentent harcelés, et de plus, ils doivent être convaincus que toute plainte qu'ils font sera traitée de manière efficace et en toute confiance.

Overblog