jeudi 9 février 2017

La norme IFS : un référentiel sur la qualité exigée des industriels de l'agroalimentaire

La volonté de pérenniser l’activité des industriels de l’agro-alimentaire et de répondre aux exigences des autorités et des consommateurs a rendu primordial l’élaboration d’un référentiel destiné à garantir la qualité et la sécurité des denrées alimentaires. C’est dans cet esprit que la norme IFS a été développée.

Un ensemble d’exigences de qualité et de sécurité

La norme IFS invite l’ensemble des acteurs de l’agro-alimentaire à la mise en application des principes de la méthode HACCP. Accompagné d’un manuel de qualité exigé par les audits IFS, ce système permet d’analyser les risques et de maîtriser les points critiques de la chaîne d’approvisionnement. 

La mise en œuvre du concept HACCP passe également par la maîtrise de la documentation et des enregistrements. Ensuite, l’IFS détaille les responsabilités de la direction et précise le rôle fondamental du management des ressources, en particulier son action amenant au respect des obligations du personnel : mesures d’hygiène, tenue de travail, …, etc. L’élaboration du produit doit reprendre les grandes phases de la production avec le cahier des charges, la modélisation, le développement du prototype, les achats et le conditionnement. Dans son dernier chapitre, le référentiel définit les principes des mesures de contrôle de protection contre les actes malveillants le long de la chaîne alimentaire.

Avantages du régime

La certification IFS procure des avantages clés aux entreprises qui sont à la recherche de l’excellence dans la qualité et de la satisfaction du client. Dans ce sens, la norme IFS contribue à accroître la confiance du consommateur dans son fournisseur et dans le produit. Les formations exigées permettent l’adhésion du personnel aux processus de contrôle et leur respect des réglementations alimentaires. Il s’en suit une utilisation plus efficace des ressources.