dimanche 12 février 2017

Travailler dans le secteur du transport maritime

Malgré la médiatisation des accidents qui surviennent en pleine mer, le transport maritime reste un moyen plus sûr, moins polluant et dont la fiabilité séduit plus d’une entreprise. 

Les professionnels de la marine, sont surtout attirés par les avantages qu’offre ce secteur, en matière de diversité des postes et des responsabilités. Les métiers du transport maritime regorgent d’opportunités d’évolution à terre et en haute mer.

Le transport maritime en chiffres

Il achemine par la mer plus de 90 % des différents produits consommés dans le monde entier. Annuellement une valeur de  7,5 milliards de tonnes de produits, est livrée par la marine marchande. Le transport maritime constitue un secteur dynamique par l’influence de quelques 110 entreprises qui oeuvrent dans son cadre. Quant aux navires de transport maritime, ils sont de l’ordre de 1 400 navires tenus par des compagnies françaises. Parmi ces navires on dénombre 700 qui naviguent sous pavillon français. Concernant également la France, ce secteur emploie près de 12 500 personnels navigants et 15 500 professionnels de la marine marchande de divers niveaux. Il détient 72 % des importations, transits et exportations françaises avec les différents pays.

Les métiers du transport maritime

Les métiers du transport maritime sont diversifiés, passionnants et à forte responsabilité. Pour y avoir accès, il est primordial de consolider son parcours d’études ou de formations, par des stages à bord. Les salaires sont généralement attractifs et les périodes d’embarquement font suite à des congés repos de même durée ou presque. Parmi les métiers les plus passionnants on trouve :

  • Le remorqueur : c’est généralement le propriétaire d’une société de remorqueurs qui offre des services d’accostage et d’appareillage au port, pour les navires qui le sollicitent.

  • Pilote : son rôle consiste à guider le capitaine lors des manoeuvres d’entrée et de sortie du port.

  • Acconier : qui détient une entreprise de manutention. Il réalise le chargement ou le déchargement des cargaisons de navires.

  • Armateur : il doit assurer l’armement d’un navire en outillage, aliments, combustibles, et tous autres éléments impératifs à la navigation. Il peut être le propriétaire du navire ou non, il l’exploite toutefois en son nom.

Les navires du transport maritime


Les pétroliers sont généralement de petites tailles et transportent par voie maritime les produits raffinés, lourds et moyens, comme : l’essence, le fuel, le gazole. Quant aux porte-conteneurs, ils acheminent des conteneurs par unité de 20 pieds. Les vraquiers, sont des sortes de greniers contenant du grain, du charbon, du sable des céréales et peuvent accumuler 180 000 tonnes pour les plus imposants d’entre eux. On entend souvent parler des remorqueurs, en haute mer ils viennent au secours des navires en détresse et facilitent l’accostage. D’autre part, les ferry transportent des passagers pour un trajet plutôt court et les paquebots embarquent beaucoup plus de passagers, presque de tout endroit dans monde.

Overblog